Top
La méditation favorise la cohérence cardiaque - Stress et méditation
fade
4786
post-template-default,single,single-post,postid-4786,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Divers  / La méditation favorise la cohérence cardiaque

La méditation favorise la cohérence cardiaque

La pratique de la méditation participe à la cohérence cardiaque. Vous obtiendrez les mêmes résultas, sans contraindre la respiration. Explications.

 

J’ai entendu parler à maintes reprises de la « cohérence cardiaque « . Curieux, je m’y suis intéressé… Puis très vite j’ai laissé tomber quand je me suis rendu compte que j’obtenais les mêmes résultats (et plus) avec la méditation.

 

Le « 3-6-5 » de la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une « pratique personnelle de la gestion du stress et des émotions ». Elle est obtenue par la respiration et la règle du 3-6-5 : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes. Cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration, soit six respirations par minute.

Ce qui m’a intrigué, quand j’ai essayé, est justement cet effort pour caler ma respiration ainsi : 6 respirations par minutes, soit cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration. Ayant l’habitude des exercices de Pranayama, ce genre d’exercice ne m’est pas « étranger »… J’ai essayé et je ne me suis pas senti à l’aise avec ce comptage temporel.

 

Méditation : 6 respirations par minute

Du coup, j’ai tenté l’expérience suivante : fermer les yeux, me détendre physiquement en quelques secondes en prenant conscience de chaque partie de mon corps – des pieds à la tête. Puis je me suis concentré sur le rythme naturel de ma respiration, sans la changer. Ensuite, j’ai ouvert les yeux pour déclencher mon chronomètre sur une minute. Résultat : 6 respirations par minute, sans contrainte (c’est-à-dire sans compter le temps de 5 secondes à l’inspir, puis à l’expir).

Conclusion : la cohérence cardiaque s’obtient simplement en pratiquant la méditation, même pendant quelques minutes. Les effets sont multiples : régulation de la fréquence respiratoire, mais en plus détente corporelle, focalisation sur la respiration, clarté de l’esprit, calme mental. Sans contrainte, sans effort.

 

Stress et rythme cardiaque

En pratiquant la méditation, vous éloignez le stress, car il baisse en intensité, et le rythme cardiaque – comme le rythme respiratoire – s’abaisse également. Rien de magique : juste une régulation naturelle de l’organisme par un pratique ancestrale.

 

Et vous, avez-vous déjà constaté une régulation de votre rythme cardiaque grâce à la méditation !?!? 

 

 

 

 

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)