Top
Gérez vos émotions avec le RAIN - Stress et méditation
fade
3871
post-template-default,single,single-post,postid-3871,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Conseils  / Gérez vos émotions avec le RAIN

Gérez vos émotions avec le RAIN

Une situation stressante provoque souvent des vives émotions. Vous ne savez que faire ? Voici une pratique pour y faire face, tout en douceur.

 

Une émotion survient en plein stress. Vous êtes surpris, envahi, submergé, déstabilisé… Vous paniquez ?  Rien ne sert de lutter contre elle, voire de l’ignorer, puisqu’elle est déjà là. Changez de stratégie et vivez-là pleinement avec le RAIN !

 

Le RAIN se pratique en 4 temps :

 

1 – R comme Reconnaître

Reconnaître la présence de l’émotion. Ressentir ce qui vous traverse, et nommez – si possible – cette émotion présente.

 

2 – A comme Autoriser

Reconnaître n’est pas admettre. Autoriser l’émotion, c’est ressentir consciemment sa présence – ce qui vous traverse – sans rien changer.

 

3 – I comme Investiguer

Explorez cette émotion au niveau des pensées, puis des émotions et enfin des sensations, sans analyser ce qui se passe :

 

A- quelles sont les pensées qui surgissent en vous durant cette émotion ? Restez à leur contact sans les suivre (reconnaître par exemple des schémas de pensées du style « je n’y arriverai jamais… ») ;

 

B- Existe-t-il d’autres émotions ou sentiments qui accompagnent l’émotion première ? (Par exemple : la peur derrière la colère) ;

 

C- Quelles sont les sensations ressenties dans le corps ? Où sont-elles ?

 

4 – N comme Non identification 

Ne pas s’identifier à l’émotion. Ce contact direct avec l’émotion engendre – paradoxalement – une prise de distance avec elle, une non identification d’autant plus bénéfique qu’elle a été pleinement acceptée. En somme, lorsqu’une émotion ne rencontre pas d’obstacle (rejet, lutte), elle peut prendre sa place. Et cet espace d’autorisation ainsi gagné fait baisser la puissance de l’émotion.

 

Au lieu d’inhiber l’action – ce qui est souvent le cas lorsqu’une émotion survient – le RAIN permet, une fois l’émotion vécue, de choisir la réponse qui vous semble la mieux adaptée à la situation, en pleine conscience.

 

Et vous ?!?! Comment faîtes-vous pour gérer vos émotions ?

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)