Top
Stressé ? Concentrez votre esprit - Stress et méditation
fade
4265
post-template-default,single,single-post,postid-4265,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Conseils  / Stressé ? Concentrez votre esprit

Stressé ? Concentrez votre esprit

Parmi les principaux effets du stress : la dispersion mentale. En concentrant votre esprit, la clarté ainsi retrouvée vous permet de mieux répondre aux agents stresseurs…

 

Quand le stress vous assaille – que la cause soit externe ou interne – un tas de pensées jaillissent et votre mental s’agite. Impossible d’y voir clair, de faire le vide, de « retrouver son esprit ». Se concentrer s’apprend et se travaille. S’exerce et s’entretient. Comment faire ?

Il existe de nombreuses méthodes, y compris via les techniques de méditation. Personnellement exercé à la concentration sur le souffle, voici comment focaliser votre attention sur un élément naturel, physique et permanent : la respiration.

 

Avant de commencer, voici une remarque préalable très importante : ne tentez pas de réguler votre souffle. Il ne s’agit pas d’un exercice de respiration. L’air entre par la narine gauche ? C’est ainsi. L’air entre par la narine droite ? C’est ainsi. L’air entre par les 2 narines en même temps ? C’est la réalité du moment. Votre souffle est court, long, ténu, etc. ? Peu importe : Ne changez rien, ne forcez rien : observez simplement…

 

Observer sa respiration

 

Prenez conscience de votre respiration au niveau du nez. Plus exactement dans l’espace situé au pourtour des narines, à l’intérieur et à l’extérieur du nez. En fait, il s’agit de focaliser votre attention sur un triangle ayant pour base le haut de la lèvre supérieure, et pour pointe le bout du nez (comprenant le dos, les ailes et le lobe du nez). Ne quittez pas votre respiration. Des pensées surgiront, forcément. Inlassablement, continuellement, en tout cas au début. Surtout si votre esprit est agité. Revenez 10 fois, 100 fois, mille fois à la respiration. Faites cet exercice jusqu’à ce que vous ressentiez continuellement l’air entrer et sortir : cette gymnastique vous focalise sur le moment présent, d’instant en instant. Voilà une première étape, très importante. Vous commencez à « apprivoiser » votre esprit…

 

Sentir le contact de l’air

 

Maintenant, affinez-le en prenant conscience du mouvement de l’air sur une surface plus réduite : un triangle ayant pour base le dessus de la lèvre supérieure et pour sommet la base du nez (au milieu des 2 narines). En exerçant votre esprit à sentir le souffle aller et venir dans ce triangle, vous exercez votre esprit à se focaliser sur une surface plus petite. Essayez de ressentir toute sensation : démangeaison, chaleur, fraicheur, vibration, etc.

 

Affinez encore plus votre esprit ! Focalisez votre attention sur le point situé à la base du nez, entre les 2 narines, à l’extérieur du nez. Observez l’air aller et venir. En restant très attentif, vous allez petit à petit sentir un air frais entrer dans votre nez et un air plus chaud en ressortir, réchauffé par son passage dans le corps. Ne vous laissez pas perturber par des pensée : à chaque fois que l’une d’elle surgit, ramenez votre attention sur ce point.

 

La respiration, votre partenaire anti stress

 

Quand vous sentez le stress arriver, ou lorsque vous constatez que votre esprit est agité par toutes sortes de pensées, revenez à la respiration et surtout au contact de l’air au niveau du nez. Au bout de quelques respirations, votre calme va revenir. Vous aurez ainsi l’esprit frais et disponible pour trouver la meilleure réponse à la situation présente !

 

Et vous ?!?! Comment faites-vous pour vous concentrer ?

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)