Top
Pratique informelle : la vie continue ! - Stress et méditation
fade
3935
post-template-default,single,single-post,postid-3935,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Divers  / Pratique informelle : la vie continue !

Pratique informelle : la vie continue !

La pratique informelle consiste à mettre plus de conscience dans la vie quotidienne. Avant et après la méditation, la pratique continue…

 

Voilà une idée fausse : il suffirait de méditer comme d’aller à un office religieux (quelle que soit votre religion et/ou croyances), puis de rejoindre la vie active, comme si de rien n’était. Non. Avant et après la pratique formelle, gardez un esprit vigilant afin de ne pas retomber dans l’inconscience ordinaire. Se lever le matin, se laver, prendre ses repas, la voiture, les transports en commun, travailler, faire les courses, la cuisine, le ménage, la vaisselle, l’amour, etc. autant d’occasion pour cultiver votre présence, instant après instant.

 

Prêter attention

Comment faire ? Sortez du pilotage automatique : prêtez attention à ce que vous faîtes. Vous posez votre bol de thé sur une étagère ? Prenez conscience de votre geste et des sensations induites. Cela vous évitera de le chercher ultérieurement 😉 Vous mangez : soyez présent aux sensations – goûts, textures, couleurs, formes, etc. Vous êtes sous la douche ? Soyez présent aux sensations de l’eau sur votre peau, au bruit qu’elle fait en tombant par terre, aux odeurs du savon et de la mousse sur votre corps, etc. Vous n’êtes pas à votre bureau sous la douche !

Et à chaque fois que vous constatez la distraction de l’esprit, revenez doucement mais fermement à votre respiration, aux sensations de votre corps et à ce que vous faites, instant après instant. C’est un entraînement : plus vous le pratiquerez et plus vous serez entrainé à vivre pleinement votre vie, telle qu’elle se déroule dans l’instant présent.

 

Stress : répondre et non réagir

Lorsque qu’un agent stresseur survient – une discussion tendue avec votre conjoint, un collègue, un conflit avec un associé, un accident de la circulation, etc. – le fait d’être pleinement présent vous met en contact avec tout ce qui se passe à ce moment-ci : tensions musculaires, cœur battant la chamade, émotions (colère, peur, tristesse, etc.) et pensées du moment. Conscient de tout cela, acceptant toutes ces manifestations psycho-somatiques, vous allez pouvoir répondre à la situation au lieu de réagir inconsciemment. Et puis passer à autre chose, c’est-à-dire à l’instant suivant… Voilà un des effets tangibles de la pratique informelle dans une situation stressante. Vous ne pouvez pas attendre d’être assis sur votre chaise ou sur votre zafu en posture de méditation pour être présent !

« La véritable méditation se réalise dans la façon dont vous vivez votre vie… », résume Jon Kabat-Zinn

 

Et vous ?!?! Comment faites-vous pour sortir du pilotage automatique ?

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)