Top
Pourquoi méditer sur la respiration ? - Stress et méditation
fade
4566
post-template-default,single,single-post,postid-4566,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Divers  / Pourquoi méditer sur la respiration ?

Pourquoi méditer sur la respiration ?

Pratiquer la méditation sur la respiration permet d’entraîner votre esprit à se focaliser sur un élément naturel et inhérent à la vie : le souffle vital ! D’autant que respirer s’avère déterminant dans la gestion de votre stress…

 

Respiration… Pour méditer, vous pouvez choisir différents supports : certains récitent un mantra, d’autres se concentrent sur la flamme d’une bougie, sur une forme ou une couleur, sur une image mentale… Pourquoi pas ! Mais ces « objets » sont des éléments extérieurs ajoutés au corps. L’avantage de la respiration réside dans le fait qu’elle est déjà là, présente de la naissance à la mort. Pourquoi ajouter un élément supplémentaire alors qu’il y a déjà tant à faire avec elle ? S’en faire une allié, une amie, faire corps avec elle, que l’on soit en train de pratiquer la méditation comme dans la vie courante, c’est déjà tout un programme.

 

La respiration s’apprivoise

Observer sa respiration en méditant, c’est apprivoiser son souffle instant après instant, constater ses variations, son amplitude, ses limites, ses liens avec les pensées, les émotions, les sensations. Constater qu’avec l’inspiration vient l’énergie, la vitalité ; avec l’expiration s’installe le calme, la détente. La laisser aller et venir naturellement. Et être capable de l’amplifier volontairement (respirer plus fort) pour revenir aisément ici et maintenant quand l’esprit est trop agité.

 

Sentir physiquement le souffle

Un autre avantage de la respiration ? On peut la sentir physiquement ! Au niveau du nez, des narines et sur l’espace situé entre la lèvre supérieure de la bouche et la base du nez. Au niveau de la cage thoracique qui se soulève légèrement à l’inspir puis s’abaisse à l’expir. Au niveau du ventre lorsque le diaphragme descend et gonfle le ventre à l’inspiration, puis quand il remonte et dégonfle le ventre à l’expiration. Ces sensations physiques ont l’avantage de vous ancrer physiquement, facilitant ainsi la stabilité mentale et émotionnelle, et le recentrage dans le corps.

 

Respirer en cas de stress

En cas de stress, tout se joue très vite : accélération du rythme cardiaque et de la respiration, multiplication des pensées, assault des émotions, sensations diverses, plus ou moins agréables… Dans cette situation, difficile de faire appel sur-le-champ à un mantra, une bougie, une couleur, ou une image mentale pour retrouver ses esprits et son calme. Alors qu’il est si facile de contacter sa respiration (c’est-à-dire de re-prendre contact avec elle), expirer lentement, ne faire qu’un(e) avec ses émotions, revenir dans le corps plutôt que de rester désarmé avec un esprit perturbé. La respiration, c’est vraiment votre allié naturel… à tous les instants de votre vie !

 

Et vous ?!?! Quel support de méditation préférez-vous… et pourquoi ?

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)