Top
"Esprit, es-tu là ?" - Stress et méditation
fade
4709
post-template-default,single,single-post,postid-4709,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Méditations  / Pratique informelle  / « Esprit, es-tu là ? »

« Esprit, es-tu là ? »

« Esprit… es-tu là ? ». Cette question n’a pas pour vocation à faire tourner une table, un soir, entre convives. Non, il s’agit juste d’une invitation à vous poser cette question – quotidiennement – afin de mettre plus de conscience dans votre vie…

 

Allons à l’essentiel : avec la méditation – comme avec le yoga – vous pouvez (ré)unir le corps et l’esprit. D’ailleurs, s’il y a un but à ces pratiques ancestrales, il s’agit bien de celui-ci : ne faire qu’un ! Mais comment ? Tout simplement en mettant plus de conscience dans votre corps. Pour le dire autrement, il s’agit juste d’être conscient de toutes les parties de votre corps, le plus souvent possible. De faire descendre cette conscience souvent limitée à la tête (le mental ou l’esprit) dans tout le corps.

 

Etre à l’écoute des sensations de votre enveloppe corporelle, même les plus infimes, vous connecte à votre corps dans son ensemble. Etre conscient de chaque sensation, quand vous marchez, quand vous êtes assis(e) ou en train de pratiquer une activité, allongé ou debout, et même immobile…

 

Vous avez peut-être entendu ou lu que le souffle fait le lien entre le corps et l’esprit. En effet, ce filet d’air qui nous maintient en vie permet de se détendre quand les extensions physiques ou mentales arrivent. Ce souffle de vie est une sensation physique que vous pouvez ressentir au niveau du nez, de la cage thoracique et du ventre. En prêtant attention à votre respiration, vous vous connectez au présent, aux sensations et, tout naturellement, l’esprit vagabond rejoint le corps : vous êtes tout simplement là.

 

Esprit, es-tu ?

 

Quand le stress arrive, vous avez un moyen très simple de le maîtriser : il suffit de s’arrêter quelques instants, de se poser un moment pour constater ce qui se passe maintenant (quelles sont mes pensées, quelles sont mes sensations ? Quel est mon comportement ?), puis de porter votre attention sur votre respiration, la laisser se calmer naturellement afin de reprendre votre esprit… Esprit, es-tu ?!?!

 

Et vous, quand avez-vous ressenti cette sensation de plénitude – et de calme – quand le corps et l’esprit ne font qu’un ?!

 

 

 

 

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)