Top
En finir avec la négativité - Stress et méditation
fade
4413
post-template-default,single,single-post,postid-4413,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Conseils  / En finir avec la négativité

En finir avec la négativité

La négativité est une résistance à la réalité, croyant qu’elle va changer parce que vous en avez décidé ainsi ! Mauvaise pioche. Mais la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez choisir de ne pas résister…

 

« Mais pourquoi donc cela ne s’est-il pas passé ainsi ? » ; « Je veux que cela se passe ainsi !», « Cela va se passer ainsi »… Nous passons beaucoup de temps à vouloir que les choses soient arrivées autrement (dans le passé) ou à souhaiter qu’elles se passent comme nous l’espérons (aujourd’hui et demain). Mais en réalité, les événements se déroulent rarement selon notre volonté  ! Alors, on résiste, on conteste, on râle, on peste, on tempête… Et votre entourage de profiter gracieusement de votre mauvaise humeur : cela crée une mauvaise ambiance, une atmosphère électrique, une énergie délétère… Et rien ne change pour autant.

 

Certes, il ne s’agit pas de tout accepter, de ne pas vouloir changer la réalité qui nous déplait. Ce dont il est question ici, c’est le passage d’une réaction inconsciente à une réponse adaptée à la situation.

 

Lâcher-prise…
La négativité génère en nous des émotions comme l’irritation, l’impatience, la colère, le chagrin, etc. Nous sommes plongés dans nos pensées, ruminant un passé différent, rêvant d’un futur merveilleux ou abominable…

 

Il existe une autre voie qui consiste à voire les choses comme elles sont, en lâchant prise mentalement : il suffit de revenir au présent. Alors et seulement alors, la négativité disparaît. Pour cela, plusieurs méthodes : revenir à la conscience physique de la respiration ; faire attention à la réalité extérieure (sons, couleurs, goûts, etc.) ; se focaliser sur les sensations corporelles ; observer ses pensées (négatives !) sans se laisser embarquer par elles, en revenant encore et toujours au présent.

 

Cependant, il se peut que vous n’arriviez pas à faire fi de cette négativité. Dans ce cas, acceptez-la pour ne pas lui offrir de résistance ! Demeurez bienveillant avec vous-même. Cela semble évident, plein de bon sens et tellement simple. Mais dans les faits, on aime cette négativité, avec la croyance « dur comme fer » que résister va modifier la réalité !

 

Stress et négativité
Là encore, pourquoi fuir ce qui est ? Pourquoi laisser prise au stress ? Vous êtes stréssé(e) : voilà votre réalité du moment. Observez dans un premier temps ce qui se passe en vous à ce moment-là : pensées, émotions, sensations corporelles. Puis revenez à votre respiration, que cela soit au niveau des narines, du thorax, du ventre – et pourquoi pas des trois en même temps. Après quelques minutes, vous retrouverez votre calme, apte à répondre à la situation présente…

 

Et vous ?!?! Comment faites-vous face à la négativité, la vôtre, celle des autres ?

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)