Top
2 raisons de pratiquer la méditation - Stress et méditation
fade
4468
post-template-default,single,single-post,postid-4468,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-dark-header,eltd-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
Stress et méditation / Divers  / 2 raisons de pratiquer la méditation

2 raisons de pratiquer la méditation

Pourquoi méditer ? D’une part, la méditation apaise le mental ; d’autre part elle nous fait toucher du doigt l’impermanence des choses… Explications.

La question peut sembler saugrenue de prime abord. Si vous pratiquez, vous avez sans aucun doute votre ou vos raisons. Mais si je posais cette question à différentes personnes, les réponses tourneraient sans doute autour d’une problématique : (re)trouver la paix de l’esprit. En effet, la méditation, pratiquée régulièrementcc’est-à-dire chaque jour, permet d’apaiser le mental. A force de revenir tranquillement – mais fermement – sur son objet de méditation (la respiration, une lumière, un mantra, un objet, etc.), les pensées et les émotions se calment, petit à petit. Et dans la vie de tous les jours, lorsque le flot de pensées s’enchaîne ou se déchaîne, l’esprit entraîné à les observer va les reconnaître pour ce qu’elles sont – de simples événements surgissant dans le champ de la conscience – sans pour autant s’y arrêter ou les suivre ! Ainsi, en revenant au moment présent, encore et toujours, une paix intérieure s’installe peu à peu. Elle s’accompagne d’une présence qui va de pair avec une plus grande conscience de ce qui est en nous et autour de nous.

 

L’impermanence des choses

Mais la médiation nous fait toucher du doigt le caractère impermanent des choses. J’aime bien cette expression « toucher du doigt », car il s’agit bien d’éprouver, d’expérimenter, de ressentir dans sa chair le fait que rien ne dure. Une pensée surgit, une autre la chasse. Une idée entêtante s’enracine : elle s’évanouira. Une sensation de chaleur, de froid, une démangeaison, un frisson etc. apparaissent dans le corps ? Elles vont évoluer, se modifier avec le temps pour disparaître à un moment donné. Une émotion nous envahit : elle va s’amplifier puis s’évaporer comme elle est venue. Votre respiration est courte ? Elle va s’allonger, changer de rythme, se réguler. Et ainsi de suite. L’essentiel consiste à ne pas résister, mais juste observer la réalité. Cette impermanence éprouvée nous permet de réaliser qu’il est dans la nature des choses de naître, vivre et mourir.

 

Stress, calme et impermanence

Quand un agent stressant nous assaille, le calme disparaît au profit de l’agitation. Pourtant, il suffit de faire appel à la respiration profonde, abdominale pour qu’il revienne en quelques minutes. Et puis, fort de notre pratique, il est bon de se rappeler que cet état de stress présent, lui aussi ne va pas perdurer. Puisqu’il est impermanent !

Cultiver le calme de l’esprit aide à voir ce qui est en soi et autour de soi avec plus de clarté, de lumière, de bienveillance, d’empathie. On pourrait dire qu’un mental apaisé, en mettant l’égo en arrière-plan de notre conscience, lève le voile sur nos illusions afin de vivre chaque instant pour ce qu’il est : un instant d’éternité…

 

Et vous ?!?! Savez-vous pourquoi vous méditez ? 

 

 

No Comments

Post a Comment

Translate »
})(jQuery)